Le journal d'analyses qui vous permet d'acceder à l'actualité burundaise de manière objective et professionnelle.

Rechercher dans ce blog

dimanche 7 mars 2010

DÉCLARATION DES MEMBRES DE FORSC

Au terme du Conseil des Délégués réuni au Centre de formation de Kinindo le 26/02/2010, les organisations membres de FORSC ont sorti une déclaration sur le malentendu persistant entre ce collectif et le Ministère de l’Intérieur.



Après avoir entendu que les équipes techniques des deux parties en négociation ne se sont pas compris sur la manière dont la crise pourrait être résorbée et que dans son audience accordée le 19/02/2009, le Ministre de l’Intérieur lui-même recommande in fine aux organes de FORSC de saisir la justice comme la seule voie restante, les participants à l’assemblée générale :



1. Considèrent que seul le dialogue mené dans le respect du droit et des obligations de chaque partie est à même de lever le malentendu entre le Ministère de l’Intérieur et FORSC et que la voie judiciaire ne mènerait qu’à une cristallisation des positions ;



2. Regrettent que la décision du Ministre d’annuler l’agrément de FORSC soit intervenue sans considérer les dispositions pertinentes du décret-loi du 18 avril 1992 portant organisation et fonctionnement des associations à but non lucratif, spécialement en ce qui concerne les organes habilités à prononcer la dissolution ;



3. Regrettent qu’aucun avertissement ni verbal ni écrit n’ait été formulé à l’endroit de FORSC par les services du Ministère de l’Intérieur avant la prise de la décision d’annuler l’agrément ;



4. Déplorent que la décision d’annuler l’agrément ne se fonde sur aucune base légale ;



5. Considèrent qu’en matière de droit la lettre n° 530/1211/CAB/2009 du 05/12/2009 qui suspend les effets de l’ordonnance d’annulation de l’agrément de FORSC donne seulement une bouffée d’oxygène à ce dernier sans lui permettre d’exercer sa mission en toute liberté ;



6. Rejettent l’idée exprimée par les services du Ministère de l’Intérieur d’extirper des membres de FORSC : les Syndicats, le Barreau, la Chambre de Commerce et d’Industrie et les Médias aussi longtemps que la Constitution de la République du Burundi, les conventions nationales et internationales reconnaissent le droit et le libre exercice d’association ;



7. Recommandent au Ministre de l’Intérieur d’ouvrir de nouveau le dialogue direct avec les Représentants de FORSC pour dénouer la crise et au besoin déterminer ensemble les modalités d’une médiation.

Fait à Bujumbura, le 04/03/2010

1 commentaire:

Jesus Mckinney a dit…

Indépendamment de recevoir quotidiennement des thérapies de dépôt injectables par voie orale ou future, celles-ci nécessitent des visites de soins de santé pour les médicaments et la surveillance de la sécurité et de l’intervention. Si les patients sont traités assez tôt, avant que beaucoup de dommages au système immunitaire se soit produit, l’espérance de vie est proche de la normale, tant qu’ils restent sur le traitement réussi. Cependant, lorsque les patients arrêtent la thérapie, le virus rebondit à des niveaux élevés chez la plupart des patients, parfois associés à une maladie grave parce que j’ai vécu cela et même un risque accru de décès. L’objectif de « uéri » est en cours, mais je crois toujours que mon gouvernement a fait des millions de médicaments ARV au lieu de trouver un remède. pour la thérapie et la surveillance en cours. ARV seul ne peut pas guérir le VIH car parmi les cellules infectées sont des cellules mémoire CD4 très durables et peut-être d’autres cellules qui agissent comme réservoirs à long terme. Le VIH peut se cacher dans ces cellules sans être détecté par le système immunitaire de l’organisme. Par conséquent, même lorsque la multithérapie bloque complètement les séries subséquentes d’infection des cellules, les réservoirs qui ont été infectés avant l’initiation au traitement persistent et à partir de ces réservoirs, le VIH rebondit si la thérapie est arrêtée. « Guérir » pourrait signifier soit un remède d’éradication, ce qui signifie débarrasser complètement le corps du virus du réservoir ou un traitement fonctionnel contre le VIH, où le VIH peut rester dans les cellules réservoir, mais rebondir à des niveaux élevés est empêché après l’interruption du traitement. Dr Itua Herbal Medicine me fait croire qu’il ya un espoir pour les personnes souffrant de, la maladie de Parkinson, schizophrénie, cancer du poumon, cancer du sein, lupus, maladie de Lymne, psoriasis, cancer colo-rectal, cancer du sang, cancer de la prostate, siva. Fatal Familial Insomnia Factor V Leiden Mutation, Epilepsy Dupuytren’s disease, Desmoplastic small-round-cell tumor Diabetes, Coeliac disease, Creutzfeldt–Jakob disease, Cerebral Amyloid Angiopathy, Ataxie, Arthritis, Amyotrophic Lateral Scoliosis, Brain Tumor,Fibromyalgia,Fluoroquinolone Toxicity
Syndrome Fibrodysplasia Ossificans ProgresSclerosis, Maladie d’Alzheimer, carcinome adrenocortical Mononucléose infectieuse.  . Asthme, maladies allergiques. Hiv_ Aides, Herpe, Copd, Glaucome., Cataractes, Dégénérescence maculaire, Maladie cardio-vasculaire, Maladie pulmonaire. Hypertrophie de la prostate, ostéoporose.Maladie d’Alzheimer,
Démence. (rougeole, tétanos, coqueluche, tuberculose, poliomyélite et diphtérie),Diarrhée chronique,
Hpv, Tous les types de cancer, diabète, hépatite, j’ai lu sur lui en ligne comment il guérir Tasha et Tara alors je l’ai contacté sur drituaherbalcenter@gmail.com / .  même parlé sur whatsapps +2348149277967 croyez-moi, il était facile que j’ai bu sa phytothérapie pendant deux semaines et j’ai été guéri tout comme ce n’est pas le Dr Itua un homme merveilleux? Oui, il l’est ! Je le remercie tellement donc je vous conseillerai si vous souffrez d’une de ces maladies Pls ne le contacter, il est un homme gentil.